Logo de S-G-M : Seconde Guerre Mondiale 1939 1945
Seconde Guerre Mondiale
Causes
Histoire
Conséquences
Chronologie
 
Moments Clefs
Pearl Harbor
Stalingrad
6 Juin 1944
 
Dossiers
Biographies
Camps de Concentration
Bombes Atomiques
Année 1942
Principaux Acteurs
Films
Armement
Avions
Procès de Nuremberg
 
Multimédia
Photos
Sons
Vidéos
Téléchargements
Wallpapers S-G-M
 
S-G-M WW2 Online
Email
Livre d'or
 
Partenaires

Seconde Guerre Mondiale, ww2, 1939, 1945, histoire

Seconde Guerre Mondiale, ww2, 1939, 1945, histoire

Liens Seconde Guerre Mondiale 3

Génériques

Disney-Archive

 
 

L'Histoire

VICTOIRE DE L'AXE

La Campagne de Pologne

Les cavaliers polonais chargent les chars de la Wehrmacht

Le 1er Septembre 1939, sans déclaration de guerre , la nouvelle armée allemande franchit la frontière polonaise à 4H45 tandis que les canons et les avions allemands tonnent les premières lignes de défenses . La stratégie de la Blitzkrieg utilisée par l'Allemagne repose essentiellement sur l'effet de surprise. A l'aide d'une armée performante composée de nombreuses divisions de blindés, et d'une aviation avancée, dirigée par l'élite (Luftwaffe) , l'armée allemande peut ainsi avancer de 150 km par jour et donc désorganiser la défense ennemie. L'Allemagne oppose 2700 avions, 1800 chars panzer et 63 divisions de cavalerie contre la Pologne munie de 770 avions, 220 chars et 40 divisions seulement. Pendant que la Luftwaffe détruit les bombardiers polonais dans leur bases et coupe les voies de communication, 2 armées allemandes attaquent simultanément. Le 8 septembre, l'armée de tank allemande arrive aux portes de Varsovie mais une résistance acharnée organisée par son maire repousse les allemands. C'est une des seules victoires de la Pologne.De son coté, l'armée rouge attaque l'est de la Pologne, donnant ainsi le coup de grâce. Le pacte de non-agression germano-soviétique avait aussi prévu l'invasion et le partage de la Pologne entre la Russie et l'Allemagne. Les allemands commencent le 14 septembre le siège de la capitale qui se terminera le 27 par manque de ressources. La rapidité et la surprise de cette invasion ont empêché aux Alliés d'apporter l'aide tant attendue par les polonais. La cavalerie légère polonaise , désespérée lance une ultime attaque contre les blindés ennemis . La Pologne est vaincue le 7 Octobre 1939 en seulement 5 semaines en perdant 66 000 hommes contre 10 000 allemands. De son coté, Hitler justifie l'agression allemande en disant que le seul but de cette attaque était de régler le problème du corridor de Dantzig.

Les allemands incendient un village polonais

La Campagne de Finlande

Une patrouille finlandaise surveille l'avancée allemande

Devant le refus de la Finlande à satisfaire les exigence de Staline, l'armée rouge entre en Finlande le 30 novembre 1939.Staline, convaincus de l'efficacité de la Blitzkrieg décide de l'utiliser à son tour .Les batailles sont très dures. En effet, la température dépassaient rarement les - 20° et la hauteur de neige fut de plusieurs mètres ce qui contraignait les soldats . Les finnois étaient très peu ( moins de 200 000) et durent engager des femmes qui s'occupaient le plus souvent de la cuisine et du guet. L'armée rouge bombarde Helsinki le 9 décembre 1939 , ce qui oblige des milliers de civils à fuir . L'armée finlandaise peut maintenant repousser les chars grâce à des trous, des roches dissimulés et des "dents de dragon". Le général Siilasvuo donna à la Finlande la plus belle victoire. Pour cela ils ont du s'emparer de 46 chars, 50 canons et de 400 canons, eux qui n'avaient jusque là ni blindés ni artillerie moderne. Mais par un manque de soldats, cette victoire ne sera d'aucune utilité. Les russes enfoncent la ligne finnoise. La Finlande essaie de négocier pour un armistice mais elle est contrainte le 13 mars 1940 à la capitulation. Plus de 79000 soldats finlandais sont morts et 11000 civils ont été tués.

Les soldats finlandais gardent leur skis à proximité en cas de repli rapide

La Campagne du Danemark et de la Suède

Au mois de mai 1939, le Danemark signe un pacte de non-agression. Mais le 9 avril 1940, la Wehrmacht franchit la frontière et occupe tout le pays en moins de 24H.Cette invasion est lancée d'après Hitler un geste de protection contre toute attaque française ou britannique.

Pour ce qui est de la Norvège, la France et la Grande-Bretagne sont sur le point d'intervenir dans ce pays. Car il représente un pays situé sur 2 routes maritimes: de l'Amérique à l'Allemagne et celle qui conduit au port de Mourmansk. De plus il représente un point stratégique et un débouché pour le minerai de fer dont ont besoin les belligérants pour alimenter leurs industrie de guerre. Hitler lance l'opération Weserubüng contre la Norvège. A partir du 9 avril 1940 la plupart des ports sont attaqués. Peu après, les assaillants détruisent les fortifications, coulent les gardes-cotes et réduisent les défenses terrestres. Le 13 avril une escadre anglaise coule 5 navires enemis.Le 7 mai avec l'aide de la Légion étrangère et de bataillons polonais, les chasseurs alpins français attaquent les forces allemandes et les repoussent hors de Narvik. Malheureusement, la situation en France empire et oblige les Alliés à quitter la Norvège la laissant aux allemands. Hitler est désormais le maître de la Norvège.

La Campagne de France

Un bunker de la ligne Maginot

Depuis le 3 Septembre 1939, la France a mis en place la ligne Maginot. C'est une ligne défensive s'étendant de la Suisse à la Belgique réputée comme inperçable.De leur coté , les allemands ont mis en place la ligne Siegfried. Mais les français n'ont pas reçu d'attaque de la part des allemands depuis 8 mois : c'est la Drôle de Guerre. Les français se lassent de ne pas combattre ce qui entraîne des fuites et des mutineries. Leur moral est au plus bas. Mais le 10 mai 1940, sans déclaration de guerre, la Wehrmacht avec 3200 chars, 4000 avions et 145 divisions pénètre sur un large front allant du Luxembourg à Groningue. Le 13 mai elle enfonce les défenses françaises à Sedan, bombarde les avions sur leurs bases et contraint la Hollande à la capitulation. Puis les armées d'Hitler attaquent la Belgique et le 28, par une désorganisation et beaucoup de contre temps, l'armée belge et son roi capitule. Le même jour à Dunkerque, 230 000 soldats anglais et 110 000 soldats français parviennent à se faire évacuer vers l'Angleterre dont le général De Gaulle. Ceci sera la principale faute d'Hitler. Mais pendant ce temps 1 000 000 de prisonniers sont envoyés vers les camps.La France surprise par cette attaque n'a plus les moyens de résister à l'armée qui se précipite vers les grandes villes françaises. L'armée française recule et l' Italie lui déclare la guerre le 10 juin. Dans les Alpes, les chasseurs alpins français résistent à 1 contre 6. La ligne Maginot contournée, ce sont des troupes fraîches et du matériels neufs qui sont pris par les allemands. Paris est déclarée ville ouverte et est investie le 14 juin. Le maréchal Pétain est nommé chef du gouvernement et signe avec Hitler l'armistice à Rethondes le 22 dans le même wagon que celui de la 1ère Guerre Mondiale en référence à l'humiliation de 1918. Mais la lutte ne cesse que le 25 .Dans cette campagne , plus de 250 000 français sont morts. Dans un premier temps, la France est divisée en 2 zones: la zone occupée et la zone libre appelée aussi France de Vichy. Il y a donc un exode de millions de personnes Dans cette zone, la résistance se prépare tandis que certains collaborent en dénonçant les maquisards et leurs cachettes et que d'autres sont contraints au STO (service de travail obligatoire) et sont envoyés en Allemagne pour faire marcher les industries. Les résistants s'ils sont découverts sont tués ou envoyés dans les camps de concentration. Le 18 juin 1940, De Gaulle lace un appel sur la chaîne anglaise de la BBC pour résister. Cette défaite de la France n'empêche pas les résistants français d'aider les alliés.

Hitler a vaincu la France et pose devant la tour Eiffel

La Bataille d'Angleterre

Après la défaite des français, Hitler est persuadé que la Grande-Bretagne va se rendre à son tour. Mais, Winston Churchill devenu le premier ministre britannique refuse l'armistice et décide de combattre l'Allemagne jusqu'à leur dernier soldat. Hitler décide alors une série de débarquements sur la côte anglaise mais les états-majors, mécontents décident l'intervention de la Luftwaffe ce qui fera de la bataille d'Angleterre, un combat aérien. Plus de 2800 avions allemands sont opposés à seulement 850 chasseurs britanniques qui ont pour avantage d'être plus maniable et au rayon d'action plus étendu. Les anglais sont les seuls au monde à disposer de radars détectants un avions à 200 km de distances et mettent en place des ballons retenus au sol par des câbles d'acier capables de trancher les ailes des avions et ainsi empêcher un raz-motte. Les aviateurs ont 3 objectifs précis : détruire la chasse anglaise, détruire les ports et empêcher le ravitaillement.. Du 10 juillet au 2 août 1940, les allemands testent la défense ennemies. Du 13 au 23 août , le bombardement de l'île est un échecs, ils ont perdus plus de 480 appareils. Les pertes en appareils anglais ne sont pas un problème car ils sont remplacé grâce aux milliers d'industries réparties sur tout l'île mais c'est le manque d'hommes qui inquiète. Du 24 août au 6 septembre, le bombardements des terrains d'aviation , des usines et des ports désorganisent l'Angleterre. Le Royaume-Uni a perdu 300 avions, 230 pilotes et les dégâts matériels sont conséquents. Dès à présent, Londres est bombardée sans relâche. L'Angleterre est dans un état critique et décide d'empêcher les allemands de débarquer en bombardant leur flotte. Une dernière période du 1 au 31 octobre confie la tâche aux chasseurs-bombardiers qui avec de nouvelles bombes ( incendiaires) entraînent la mort de 15 000 hommes. Ces combats sont terribles et les pilotes anglais vont totaliser 500 sorties par jour. Au bout de 3 mois de combats, 2300 avions allemands sont détruits contre 950 anglais. Le Royaume-Uni remporte la Bataille d'Angleterre.

La Bataille de l'Atlantique

Dans cette bataille qui durera jusqu'en 1945, l'Allemagne prévoit de bloquer l'arrivage de ressources réapprovisionnant l'Angleterre. Tout cela dans le but de l'isoler .Pour cela l'armée allemande emploi des sous-marins qui coulent les navires ennemis.Plus de 1500 U-Boot vont être construits. Plusieurs milliers de navires vont être ainsi coulés

L'invasion italo-allemande des Balkans

Renonçant à l'invasion de l'Angleterre, Hitler sait que tôt ou tard une rupture du pacte germano-soviétique est incontournable et décide d'envahir la Grèce pour conquérir l'espace vital. Parties d'Albanie le 28 Octobre 1940 les troupes de Mussolini se dirige en direction de la Grèce. Assuré d'une non-intervention bulgare, le commandant grec dégarnit cette frontière d'une partie de ses forces et parvient à repousser les italiens en Albanie lors d'une violente contre-offensive. Jusqu'au printemps, un front se stabilise ce qui permet aux anglais de débarquer en Crète. L'Allemagne est maintenant contrainte d'intervenir en partant de la Yougoslavie. Mais cette dernière s'est alliées à la Grande Bretagne et à la Grèce. Le 6 avril 1940, l'invasion de la Yougoslavie débute et Belgrade est investie le 10. Au bout de 12 jours, Zagreb en pleine mutinerie ouvre ses portes et l'armistice est signée. Le 6 mars 1941 la frontière est franchie et le Sud du Péloponnèse est atteint le 29. Les allemands refoulent les 50 000 britanniques débarqué en Grèce. Le 31 mai les Anglais quittent la Crète et la Grèce est vaincue.

La Conquête de l'Afrique du Nord

Au mois d'août 1940, les italiens dirigés par Graziani conquiert la Somalie britannique non défendue.Il pénètre ensuite au Kenya puis au Soudan. Peu après, il envisage d'envahir l'Égypte mais connaît une lourde défaite le 3 janvier 1941. Hitler, bien que peu tenté par l'Afrique envoie Rommel, le renard du désert qui parvient à occuper l'Afrique du Nord et à disposer de 90 000 hommes.

Opération Barbarossa : Invasion de la Russie

En voulant envahir la Russie, Hitler ne veut pas seulement conquérir l'espace vital mais priver l'Angleterre de son dernier allié et obtenir les gigantesques ressources soviétiques pour ensuite faire la guerre aux Américains. Par ce projet, l'Allemagne rompt avec le pacte de non-agression germano-soviétique qui servait uniquement à ouvrir un front Ouest sans s'inquiéter du front Est. Pour se projet, l'Allemagne lance 5 000 000 d'hommes dans la bataille en plus d'une centaine de navires répartis dans la mer Baltique et dans la mer Noire. De leur coté les russes opposent 170 divisions soutenues par 1500 chars et 1540 avions. Soudain, le 22 juin 1940 à 3H30 des centaines de milliers d'hommes et de machines franchissent la frontière et lancent une attaque massive contre l'Armée Rouge qui est contrainte à reculer. Le front s'étend sur une zone de 4500 km. Dès le premier jour, 1200 avions sont détruits au sol par la Luftwaffe. La Russie recule de plus en plus; Staline fait alors appel au patriotisme russe pour engager les soviétique dans une guerre totale comme on l'entendait au temps de la vieille Russie. Des lors les russes résistent fortement ce qui n'empêche pas l'avancée de la Wehrmarcht vers Leningrad et Moscou. Le 27 Novembre 1941, les allemands sont à 35 km de Moscou. Mais aux portes de la capitales le 6 décembre, les forces de l'Axe sont confrontés à une forte contre-attaque soviétique. Les russes qui ont précédemment reçu le soutien matériel américain sont maintenant bien équipé ce qui en plus du froid leur permet de résister. En effet, l'hiver russe, glacial, empêche les tanks, les mitrailleuses et les armes de poing de fonctionner et cela coûtera la vie à 3000 allemands par jour. Ceci sera la première défaite allemande face aux russes en 27 mois de victoires.

Pearl-Harbor : les Etats-Unis entrent en guerre

L' Arizona est touché

Le 27 septembre 1940, le Japon rejoint les forces de l'Axe. Depuis le déplacement de la flotte américaine de San Diego vers Hawaii , dans un but d'intimidation ,le Japon prend pour cible les États-Unis. Le dimanche 7 décembre 1941, dirigé par le commandant Mitsuo Fushida, la première vague d'assaut est en route vers la flotte de Pearl Harbor. Il lance le signal : " Tora , tora , tora" ce qui signifie que la surprise est totale puisqu'aucun avion ennemi n'est présent dans le ciel. C'est alors une vague de plus de 350 avions qui se succèdent pendant 2 H mettant ainsi hors de combat 18 bateaux dont 8 grands cuirassés (l' Arizona ,le Maryland , le Nevada , l' Oklahoma , le West Virginia et le California ), détruisant 347 avions et tuant 2334 hommes . De leur coté , les japonais n'ont perdu que 30 appareils abattus ou qui se sont jetés volontairement sur les bateaux pour les couler. Ainsi l'une des plus grosse flotte américaine est en partie détruite. Les japonais profitent de la désorganisation américaine pour prendre quelques bases. Cela montre bien leur volonté de conquérir le Pacifique. Les États-Unis entrent en guerre le 11 décembre 1941; le conflit est désormais mondial.

LE TOURNANT DE LA GUERRE ( fin 1942/1943 )

La Bataille de Stalingrad

L'Allemagne qui a commencé l'invasion de la Russie, échoue et est repoussée par le froid et la résistance russe hors de Moscou. Ils ont prévu de lancer une attaque contre la ville de Stalingrad. Pendant ce temps, Staline met au point le plan Uranus et appelle les sauveurs de Moscou : le général Vassilevsky et le général Joukov pour défendre la ville qui porte son nom. Ils veulent ralentir les allemands, les diminuer dans le seul but de rassembler un maximum de troupes pour ensuite lancer une forte contre offensive. 15 armées allemandes sont en route pour Stalingrad. Le plan Uranus est appliqué le 19 novembre 1942 dans la neige et avec un brouillard épais, 2 divisions de blindés russes attaquent la 3ème et la 4 ème armée roumaine.Trois jours plus tard, 22 divisions et 160 unités allemandes soit 300 000 allemands sont encerclés et le général von Paulus sous les ordres d'Hitler va utiliser la formation Hérisson et est contraint d'attendre. Mais, la nourriture manque et le froid paralyse les hommes. Paulus désobéit à Hitler et capitule le 2 février 1943. Les 100 000 survivants allemands sont envoyés au Goulag (camps de travaux sibériens) et les 40000 blessés sont ramenés en Allemagne. Les beaux jours de la Blitzkrieg sont définitivement terminés.

La Bataille d'El-Alamein

En juin 1942, Rommel repousse les français arrivant ainsi à 60 km d'Alexandrie. Mais le 2 novembre 1942 l'anglais Montgomery inflige une sévère à Rommel à El Alamein. En fait, une série de combats se sont déroulés du 1er Juillet au 4 Novembre 1942 . La 3èm et la principale rencontre débutera le 27 octobre par une intense préparation d'artillerie qui surprend totalement l'armée allemande. Montgomery attaque les allemands mais une série de contre-attaques l'empêche de faire des manoeuvres. Il redéploie son dispositif et oblige Rommel de rassembler une partie de ses réserves. En novembre, il ne reste que 300 chars aux allemands contre 800 anglais. Montgomery attaque et Rommel qui sait que ses troupes sont usées veut se replier. Mais Hitler a donné des consignes : " Vous ne devez montrer aucune voie aux troupes en dehors de celles qui mènent à la victoire ou à la mort". Rommel désobéit et recule jusqu'en Tripolitaine à plus de 1000 km.

Les Américains en Afrique du Nord

Après cette victoire, les Américains débarquent au Maroc et en Algérie pour aider les alliés. Mais, pendant longtemps on croyait que les américains étaient faible et pas assez développés pour combattre. Ainsi 100 000 hommes sont débarqués et la résistance française envoie 75 000 hommes très appréciés par les alliés pour leur courage. Au début de 1943, Rommel lance une série d'offensives qui font reculer les Américains. Lors de la bataille de Mareth, 300 000 hommes s'affrontent. Les Allemands manquent de renforts tandis que les Américains en reçoivent continuellement. Le 20 mars 1943, le général Leclerc lance une attaque frontale et repousse les allemands à El-Hamma. Les allemands manquent de matériels ( ils n'ont plus que 75 chars). Les villes de Tunisie cèdent une à une. L'assaut final est lancé sur Tunis et Bizerte le 7 mai. Et l'armée allemandes capitule laissant 250 000 soldats prisonniers dont 22 généraux.

En riposte à cette défaite, les allemands franchissent en France la ligne de démarcation le 11. Peu à peu la zone libre n'existe plus et l'armée d'armistice jusque là accordée aux français est démantelée. De plus, 90 bateaux français sont coulés.

Les Batailles navales dans le Pacifique

Dans le Pacifique, à partir d'avril 1942 , les américains essayent de stopper l'avancée des japonais et de reconquérir les îles une à une. Mais tout laisse à penser que l'armée nippone remportera la victoire. En effet, elle dispose de 11 navires de ligne, 10 porte-avions, 28 croiseurs et 70 destroyer tandis que les américains disposent de 3 porte-avions, 8 croiseurs et de 14 destroyer seulement. Les combats débutent le 5 mai en mer de Corail dans l'archipel de Papouasie. Ils se soldent par la perte de 77 avions nippons, 66 américains ,d'un porte-avions japonais ( le Shoho) et d'un porte-avions américain ( le Lexington). Yamamoto abandonne l'idée d'un débarquement japonais à Port-Moresby et préfère débarquer aux Midway. Il commet l'erreur de séparer sa flotte. Du coté américain, l'amiral laisse aux japonais les îles Attu et Kiska. Fin mai, il ordonne l'appareillage à Pearl-Harbor de 4 navires (dont les porte-avions l'Entreprise, Hornet et Yorktown) renforçant ainsi la défense des Midway. Le 4 juin , dans la matinée, après un bombardement insuffisant une vague de B-17 américains et d'avions torpilleurs repartent. Mais la totalité est abattue par les japonais. Mais après le départ des chasseurs nippons, plus de 50 bombardiers surgissent et coulent 3 porte-avions (le Kaga, le Akagi et le Sotyu )et 250 avions qu'ils transportaient. Le lendemain, le Hiryu est coulé à son tour. Puis le Mikuma. La défaite est cuisante et montre bien l'importance des porte-avions. Mais après les Midway, les japonais s'emparent des îles Salomon en juillet et s'y fortifient. Le 7 août 1942, les américains y débarquent et après 6 mois de lutte ils prennent l'avantage. C'est le début de la reconquête.

LA RECONQUETE 1943/1945

La Campagne d'Italie

Grâce au formidable potentiel des États Unis, des armements inondent les différents fronts provocant ainsi le recul des armées ennemies.Le 10 juillet 1943, britanniques et américains débarquent en Sicile. C'est l'opération Husky. Avec 7 divisions d'assaut, elle constitue la plus grande tentative amphibie jusqu'alors réalisée. Syracuse est prise le soir même.Le 22 juillet, Palerme dépose les armes. Mussolini est arrêté le 26 et Hitler en profite pour faire rentrer ses troupes en Italie. Au total, il n'aura fallu que 40 jours pour les anglais et les américains pour occuper la totalité de l'île. En tout il y eu 132 000 prisonniers, 260 chars et 500 canons saisis. Le 19 août, Rome entame des négociation pour obtenir un armistice. Le 3 septembre , l'Italie capitule sans condition et se range aux cotés des Alliés. Mais Hitler qui avait prévu cet événement neutralise les forces italiennes et oblige la Wehrmacht à résister à l'ennemi. Ce même jour, les Britanniques débarquent en Calabre. Le 3 octobre, la Corse est libérée. C'est maintenant la marche vers Rome. Du 19 au 20 novembre les Alliés ne progressent que de 20 km à cause de la pluie, de la neige et à une magnifique résistance allemande. Au début de l'année 1944, les assauts Alliés soutenus par la France, l' Algérie, le Maroc, la Tunisie , les États Unis , l'Angleterre, la Nouvelle Zélande et les Polonais aboutissent à la libération de Rome le 4 juin. Cette campagne aura duré 9 mois. En avril 1945, le front se stabilise à Bologne et grâce à une ultime poussée américaine les allemands rendent les armes.

Le Front de l'Est

La bataille de Stalingrad a néanmoins permit aux troupes allemandes engagées dans le Caucase de se replier. L'armée rouge commence ainsi son avance vers Dniepr et lance en août 1943 une grande offensive avec 12 000 chars qui va durer jusqu'à novembre. Manstein, le commandant allemand sait qu'une victoire totale est alors impossible. Il décide de d'opérer un repli coupé de courtes et violentes percées. L'opération "citadelle" est mise en place et consiste à mobiliser d'importantes forces blindées allemandes en direction de la ville de Koursk.Les mouvements débutent le 5 juillet 1943 réunissant 50 divisions . Mais la population russe se mobilise et creuse des tranchées et des conduits de communications propres à la défense. L'opération Citadelle constitue la plus grande bataille de chars. Au soir du 9 juillet 1943, les blindés allemands ont progressé de 30 km. Le front se stabilise malgré l'apport en troupes fraîches. Mais les russes plus nombreux dominent la Wehrmacht. Cela constitue la fin des attaques allemandes à l'Est. La contre-offensive russe débute le 23 août obligeant les allemands à affaiblir la résistance en Italie. En plus , Manstein possède 140 divisions au lieu de 228 . Du coté russe , l'apport en homme et en matériel est continu grâce à l'aide américaine. Les fantastiques ressources russes étonnent les allemands qui la comparent à une hydre qui à chaque fois qu'on lui coupe une tête, 2 en repoussent.La marée russe déferle sur les territoire de l'Axe. Les allemands repoussés, ne peuvent être évacués par la mer à cause du barrage des navires russes.

Overlord en Normandie

Le 6 juin 1944, des milliers d'Américains d'Anglais et de Canadien débarquent en Normandie pour libérer la France et soutenir l'effort de guerre de Staline. Hitler croyait que le débarquement aurait lieu au Nord de la France à cause de la résistance qui brouillait les informations ( pour plus d'informations cliquez ici. ). La semaine qui suit ce débarquement est un succès mais le chef américain Eisenhower se demande si ses hommes auront assez de place pour déployer le matériel. Mais lors de la seconde semaine de juin , l'effort s'enlise car les ports artificiels ne permettent pas un bon ravitaillement. D'ailleurs , Caen ne sera prise que le 20 juillet. Le 24 juillet, d'importants combats ont lieu à Saint-Malo, à Brest et à Nantes. Le 27, Cherbourg est prise. Mais ,au mois d'août, Eisenhower est en mesure de lancer une grande offensive alors que Montgomery essaye de ralentir un maximum de forces ennemies. Le repli allemand commence. Mais les Alliés veulent éviter que Paris deviennent comme Stalingrad c'est à dire détruite à 90%. Le général allemand Von Choltitz désobéit à Hitler et ne détruit pas la ville . Le 24 août 1944, le général Leclerc pénètre dans Paris et les allemands déposent les armes le lendemain.

"ANVIL" en Provence

Le 15 août 1944, le 2ème volet de l'opération Overlord est appliqué. L'opération , nom de code "Anvil" est confiée aux troupes du général Patch qui débarquent à Saint-Tropez et à Saint-Raphaël . Le 22 août , Toulon est libérée, le 23 c'est au tour de Marseille et le 3 septembre Lyon est libérée.Le 13, les troupes atteignent les Vosges et rejoignent Leclerc et Patton. En 3 moi et demi, la majeure partie de la France est libérée.

L'Europe centrale sous l'emprise soviétique

REDDITION DE LA BULGARIE

En mars 1941, la Bulgarie s'allie avec l'Allemagne. A la mort du roi bulgare Boris Ier le 28 août 1943 un nouveau gouvernement s'est installé remplacé à son tour le 5 septembre. Ce gouvernement décide de déclarer la guerre à l'Allemagne. Mais Staline trouvant ce geste trop insuffisant menace d'envahir le pays. Le 3ème gouvernement renversé , la paix avec les Alliés est signée le 28 octobre 1943 bien que 400 000 bulgare aient pris les armes contre l'Allemagne à partir du 15 septembre.

L'ARMÉE ROUGE S'INSTALLE EN ROUMANIE

L'armée rouge se trouve alors aux frontières de la Roumanie. Les soviétiques entent en Roumanie et prennent Bucarest le 28 août tandis que les allemands qui tiennent Valachie s'accrochent. Les russes se comportent en ennemis vis-à-vis de la population mais à la surprise générale, Staline accepte un armistice et accepte de combattre aux cotés des roumains contre Hitler. L'armée rouge a 2 objectifs: isoler les forces allemandes encore éparpillées dans les Balkans et se rabattre sur le Danube afin d'encercler la Hongrie.

L'ARMÉE ALLEMANDE ENCERCLÉE EN HONGRIE

La Hongrie se tourne vers Moscou. L'invasion des soviétiques en septembre 1944 décide le nouveau premier ministre hongrois Lakatos d'en finir avec la guerre. Il signe un accord clandestin d'armistice avec la Russie le 11 octobre 1944. Mais Hitler a tout prévu, Szalasi, un chef nazi est porté au pouvoir lors d'un coup d'état le 15 octobre. Le chef hongrois interdit les hongrois de prendre les armes contre l'Allemagne. Mais l'étau soviétique se resserre autour de la Hongrie. Le 13 février 1945, Budapest est investie après 50 jours de siège. Les allemands y perdront 50 000 hommes et y laisseront 110 000 prisonniers. Le 4 avril le pays tout entier est sous la domination soviétique.

La Bataille d'Arnhem

A l'ouest, dans la seconde moitié de septembre 1944 la progression américaine est ralentie par la difficulté des ravitaillements depuis les points de débarquements jusqu'aux combattants. De plus les voies d'eau dans la Meuse empêche les chars de passer rapidement et le prolongement de la ligne Siegfried ne peut être aborder que par l'appui d'une artillerie nombreuse. Les Alliés décident de contourner les fortifications au Nord en parachutant des hommes à Arnhem aux Pays-Bas. Entre le 16 et le 27 septembre 1944, la plus vaste opération de parachutage jamais entreprise dans l'histoire a lieu. Avant le parachutage, des bombardiers ont pilonné les défenses allemandes. Le 17 septembre les parachutages débutent. Les allemands avancent des chars tandis que les chars anglais sont bloqués par des digues et des fossés. Privé de soutien , les parachutés sont seuls contre l'ennemi et se replient le 25 septembre avec seulement 2600 hommes sur les 10 000 de départ. Cet échec montre bien qu'il est quasiment impossible de prendre rapidement les défenses du Rhin. Mais pendant cette opération ratée les français ont libéré Strasbourg.

La Contre-offensive des Ardennes

L'opération Herbstnebel a pour objectif de créer une grande confusion chez les Alliés et de prendre Anvers. Le 16 Décembre 1944, à 5H30 du matin, les allemands entreprennent pendant une heure entière des tirs d'artilleries sur les défenses des Alliés. Afin d'éviter l'aviation ennemies qui causerait leur pertes, les experts de la météo allemands ont choisi un jour brumeux, avec un ciel mêlé de pluie et de neige qui empêche toute visibilité. Après les tirs d'artillerie, 1200 soldats allemands sont parachutés pour prendre rapidement les ponts de la Meuse; cette mission fut un échec. Mais en même temps, l'attaque au sol le long de l'Amblève balaie tout sur son passage. La 2ème Panzer s'approche le 23 décembre de la Meuse.Malheuresement pour les stratèges du Reich, le beau temps revient et chasseurs et bombardiers s'élancent. Au total 3000 avions alliés contre 600 allemands. Petit à petit, l'avance allemande stagne et ils ne dépassent pas la Meuse. Entre temps et jusqu'au 9 janvier se déroule l'héroïque défense de Bastogne où 18000 soldats américains tiennent tête aux 45000 soldats allemands de la Panzerlehr. Le repli général des allemands vaincus a débuté le 16 janvier .Dans cette contre-offensive, 80 000 allemands sont morts contre 30 000 Alliés. Même si cette opération est un échec, elle a repoussé la guerre de 5 mois mais elle permet aux russes de commencé l'invasion de l'Allemagne.

La Bataille d'Allemagne

Après ses défaites consécutives partout en Europe et en Afrique , Hitler devient fou. Il est incapable de gouverner l'Allemagne et donne des ordres fous à ses généraux qui ne lui obéissent pas. Le 19 mars 1945, il donne l'ordre de détruire tous les bâtiments militaires car les Alliés pourraient s'en servir.

Des attaques aériennes alliées ont lieu partout en Allemagne .Pendant ce temps, des offensives sont lancées: à l'Ouest le Rhin est atteint dès février 1945. La poche de Colmar est alors nettoyerpar la 1ère armée française. Parallèlement, les Américains, les Anglais et les Canadiens pénètrent à Cologne. Enfin les ports du Nord sont conquis.Les Soviétiques ont maintenant rassemblé 2 500 000 hommes et plus de 60 000 canons, avions et artilleries. Leur supériorité est écrasante.En avril, les Américains ont atteint Elbe et Pilsen et s'arrêtent pour laisser les russes arriver les premiers.Celle-ci franchit l'Oder et se dirige vers Berlin.

La Chute de Berlin

Les combats dans la ville commencent le 22 avril. Les allemands sont moins de 300 000 et sont bombardés continuellement par 24 000 canons et par les avions. Chaque bâtiment est maintenant un nid de résistance.Des unités SS et des fusiliers marins protègent et entoure le Reichstag. Le 30 avril, 3 assauts sont vainement tentés contre ce dernier. Le Reichstag sera pris le 2 mai seulement. Mais le 30 avril, le suicide d'Hitler et de sa femme nomme l'amiral Dönitz , Reichführer. Les combats reprennent le 1er mai 1945. Les restes de la défense allemandes ne sont réduits à rien face à la masse russe. Le 2 mai, la dernière divisions de panzer dépose les armes et le 7 mai, la capitulation sans condition de l'Allemagne est signée par le général allemand Keitel. Les hostilités cessent sur tous les fronts; c'est la fin de la guerre en Europe.

LE CREPUSCULE SANGLANT

DE L'EMPIRE DU SOLEIL LEVANT

Image gracieusement offerte par "de Pearl Harbor à Hiroshima"

La Bataille du Golfe de Leyte

Le Américains veulent sauter d'île en île, détruire la résistance nippone jusqu'à atteindre le voisinage du Japon.Le débarquement de forces américaines dans l'île de Leyte aux Philippines menace de couper le Japon de ses possessions du sud de l'Asie. Le Japon doit donc livrer bataille. Deux escadres nippones convergent vers le golfe de Leyte. Les japonais ont mobilisé toutes leurs forces pour venir à bout de la flotte américaine. Ils ont tendu un piège aux américains qui consiste à attirer leur flotte par un groupe de bateaux. Et une fois que ces bateaux sont pris en chasse, détruire la flotte grâce à 2 groupes de cuirassés. Mais les sous-marins américains avaient repérer les cuirassés et en ont coulés 3. C'est alors que les américains attaquent non pas l'appât mais les cuirassés ennemis. Les premiers avions entrent dans la bataille et le porte-avions Pincenton est coulé. Ainsi , 24 navires japonais sont coulés contre 6 américains. Mais tout de même l'appât a en quelque sorte marché puisque l'amiral japonais Kurita veut attaquer la 7ème flotte américaine restée dans le golfe de Leyte sans couverture aérienne. Avec beaucoup de chance, Kurita fait demi-tour croyant avoir à faire avec l'ensemble de la 7ème flotte alors qu'il y a moins de 7 bateaux endommagés. Kurita perd beaucoup de navires mais parvient à échapper à une totale destruction.Le 26 octobre 1944, la marine nippone sait qu'elle ne peut plus s'imposer. Le 1er novembre, un raid de B-29 a lieu sur Tokyo où 17 avions n'ont pas pu y parvenir par manque de carburant. Pendant ce temps aux Philippines, d'effrayants combats ont lieu. Les japonais se battront jusqu'au bout et préféreront se suicider plutôt que de se rendre. Ces combats s'achèveront le 24 juin 1945. L'armée américaine se rapproche du Japon, ce qui leur permet de bombarder l'île continuellement. Mais le 6 août 1945, le président Truman décide d'utiliser la bombe atomique sur Hiroshima.La Russie déclare la guerre au Japon et attaque le 9 août la Mandchourie et le même jour une 2ème bombe atomique tombe sur Nagasaki. La capitulation de l'empereur Hiro-Hito est signée le 2 septembre 1945.

C'est la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

 


Copyright S-G-M : La Seconde Guerre Mondiale 2006 - Tous droits réservés

Valid HTML 4.01 Transitional